Cours de Yoga en sud Seine-et-Marne

Pratique les yeux fermés : Yoga de Nouvelle Lune

Pratique les yeux fermés : Yoga de Nouvelle Lune

Chère.er.s Yogi.ni.s,

Voici deux nouvelles pratiques en un nouvel article. Cette nuit, pas de Lune dans le ciel. C’était la Nouvelle Lune.

Les élèves qui viennent aux cours régulièrement savent que chaque semaine de Nouvelle Lune, les séances sont un peu différentes. J’aime bien y mettre plus de pranayama, plus de douceur (oui, encore plus que d’habitude) et inviter tout particulièrement à se recentrer. J’aime bien, également, proposer de définir une petite intention pour accompagner la pratique (en rapport avec la séance ou pas), puisque j’aime bien voir la Nouvelle Lune comme une période où on plante des graines (des intentions) qui germeront et pousseront ensuite (ou pas !). Si cela ne vous parle pas trop, je vous invite à lire cet autre billet de blog qui revient là-dessus.

Ces deux séances sont encore un peu différentes puisqu’il s’agit de… pratiquer les yeux fermés, autant que possible. En yoga, on se repose particulièrement sur le regard. Et là, on essaie de tourner ce regard vers l’intérieur : c’est le retrait des sens, Pratyahara, un des huit piliers du yoga de Patanjali (plus de détails ici). Le fait de garder les yeux fermés invite à plus de lenteur dans les mouvements et d’introspection. Cela favorise l’apaisement du mental et la concentration. On est plus à l’écoute de nos sensations. Et, surtout, on développe notre sixième sens, qui est la proprioception : le fait de se situer, de situer son corps et ses mouvements dans l’espace. Et vous verrez que, sans le regard, ce n’est pas toujours évident.

Deux séquences pour tous les goûts

– Une plus courte avec peu de postures debout, plus de fluidité et de mouvements, et pas mal de postures à quatre pattes :

🌑 ici. Vous aurez besoin d’une brique et d’une sangle – qui peuvent être remplacées par un gros coussin et un foulard.

 

– Une plus longue, avec plus de postures debout, plus de salutations au soleil, des inversions un peu plus complexes et un peu de pranayama :

🌑 . Mais vous aurez également besoin d’une brique et d’une sangle (ou d’un gros coussin et d’un foulard).

 

Prenez le temps de vous approprier ces séquences avant de les pratiquer. Cela vous permettra de rester centrer sur votre pratique.

Prenez soin de vous et de vos proches !

Bonne pratique 🌸 🌚

Namaste 💜

Cindy



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *