Le Zéro Déchet

Tout à commencé par mon chéri qui en avait marre de descendre les poubelles trop souvent (oui, les plus grandes causes ont parfois de tous petits déclencheurs). Et le visionnage d’un documentaire, Ma Vie Zéro Déchet de Donatien Lemaître, qui m’a fait comprendre que ce qu’on met à la poubelle ne se volatilise pas d’un coup de baguette magique quand les éboueurs passent, deux fois par semaine.

S’en sont suivies des heures et des heures de fouinage sur le web pour trouver des recettes de produits d’entretien, liquide vaisselle, lessive, produits cosmétiques (shampooing, crème pour le visage, etc.), pour trouver un composteur de quartier (on vivait à Paris à l’époque), des recettes de trucs bons, végétaliens et de saison à manger, pour décrypter les étiquettes de mes anciens shampooings (« mais PEG, ça veut dire quoi ? »), etc. Et des heures de tests pour fabriquer tout ça. Quelques loupés aussi (« c’est quoi ce truc tout gras qui colle au tambour de la machine à laver ?? »)

Tout ça pour aboutir sur un mode de vie assez global. Le poids de notre poubelle impacte le reste de notre quotidien. On fait les courses en vrac, pour ce qu’on n’a pas dans notre AMAP. On tente au maximum de faire nous-mêmes (et on sait exactement ce qu’on mange ou ce qu’on se met sur la peau). On achète autant que possible d’occasion, on échange (les fringues, les livres, etc.) avec notre entourage. On se pose plus de question quand on achète du neuf (quelles matière premières, d’où ça vient, quel impact, etc.)

Et pour le plus grand bonheur de mon amoureux, on descend les poubelles à peu près une fois toutes les six semaines.

Le zéro déchet peut se résumer en quatre mots : refuser, ce dont on n’a pas besoin (le petit goodie offert, qui va traîner au fond du tiroir par exemple, ou le sac plastique que le commerçant me propose), réduire, notre consommation de neuf entre-autre et se détacher de ce dont on ne se sert pas, réutiliser et donner une seconde vie à ce qui semble ne plus marcher et recycler ce qu’on n’a pas réussi à refuser, réduire ou réutiliser. ça veut dire bien recycler, en respectant les consignes de tri, qui varient d’un territoire à l’autre.

Pour aller plus loin, je vous laisse regarder cette petite vidéo où l’on parle plus longuement de notre démarche, enregistrée lors d’une soirée de micro-conférences, T’es qui là ?, organisée par le Collectif Et-PAF, un super collectif d’éducation populaire sur la région d’Avon et Fontainebleau (il se passe tellement de choses chouettes autour de nous).

Cette démarche vous intéresse ? Vous voulez vous lancer, ou vous impliquer plus largement ?

En ce moment, plusieurs possibilités s’offrent à vous si vous vivez dans le coin d’Avon, Fontainebleau et les communes autour :

  • Le défi Famille Zéro Déchet, organisé par la Ville d’Avon pour la deuxième année. L’objectif de ce défi est, en six mois, de réduire d’un tiers le poids de ses poubelles. On les pèse en début, milieu et fin défi pour voir l’évolution. Et une fois par mois, on se retrouve entre participant·e·s pour échanger mais aussi pour, entre-autre, apprendre à faire sa lessive à la cendre ou au lierre, redécouvrir les consignes de tri de son territoire, se familiariser avec le compostage, etc. Ce défi est ouvert à tout·e·s, que l’on habite à Avon ou aux alentours. C’est un chouette moment de partage. Plus d’infos auprès de la Mairie d’Avon
  • Le collectif Zero Waste Fontainebleau-Avon, qui, lui, agit au niveau du territoire. C’est un collectif, composé de personnes sensibles au zéro déchet et qui ont envie de faire évoluer les choses. Le collectif est rattaché à l’association nationale Zéro Waste France, dont vous avez peut-être entendu parler (et si ce n’est pas le cas, allez jeter un coup d’œil sur leur site internet 😉). On dépasse l’action individuelle de réduire sa propre production de déchets (ce qui est déjà énorme !) pour impulser des actions citoyennes. Par exemple, faire du porte à porte pour distribuer des autocollants « Stop pubs », favoriser l’utilisation des contenants réutilisables chez les commerçant·e·s, agir sur la pollution lumineuse dans les villes… C’est aussi une chouette aventure, qui a démarré à Avon et Fontainebleau il y a un peu plus d’un an. Plus d’informations sur la page Facebook du collectif.

 

Et last but not least

Une petite annonce pour terminer. Merci d’avoir lu jusqu’au bout 💜

La retraite de yoga que j’organise et qui aura lieu en juillet 2019 sera centrée autour du zéro déchet. Il me semble en effet que cette démarche est totalement yoga compatible !

En plus des deux séances quotidiennes de yoga, je vous prépare des ateliers et des moments d’échanges et de partage pour cheminer ensemble vers une poubelle au régime sec 😉

Plus d’infos à venir dans les prochaines semaines 😊



2 thoughts on “Le Zéro Déchet”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *