Cours de Yoga en sud Seine-et-Marne

Pratique #4 : Yoga quand on a mal à la tête

Pratique #4 : Yoga quand on a mal à la tête

Chère.er.s Yogi.ni.s,

J’espère que vous journées et semaines sont douces.

Ici, j’ai été coupée dans mon élan par un bon gros mal de tête qui m’a duré plusieurs jours. En plein confinement, j’étais donc privée d’écrans (et j’ai pu commencé une détox qui s’annonce pas mal), de bouquins, et de yoga.

De Yoga ?

Ah non, ça, en fait, ça allait quand même.

Une pratique adaptée et très différente par rapport à d’habitude. C’est d’ailleurs cette pratique que je vous partage aujourd’hui.

La voici.

Et comme j’étais privée d’écran vous aurez le plaisir d’admirer mes petits dessins 😊 j’espère que le document sera suffisamment lisible.

Pas de salutations au soleil, pas de posture debout, pas d’enchaînements compliqués ou de rétention du souffle. On bouge tout doucement, souvent en flexions ou enroulements, car ils sont réputés apaisants.

L’idée avant tout est de ne pas empirer la douleur. De se poser et de se sentir. De s’observer et malgré ce moment difficile, s’accorder son petit moment de la journée.

Vous aurez besoin d’un peu de matériel : deux briques (qui peuvent être remplacées par des gros livres empilés), un bolster (ou un oreiller que vous enroulez et attachez avec ce que vous avez sous la main, ou encore un traversin, ou troisième option si vous avez une machine à coudre chez vous.), une sangle (ou un grande foulard) et des couvertures.

Quelques informations pour cette séquence :

– Oubliez complètement l’effort. Enfin, si, faites l’effort de ne pas faire d’effort. De la douceur et c’est tout. Ne forcez pas les étirements, laissez-les se faire avec les respirations et avec le temps. Pour le pranayama, ne cherchez pas un souffle trop long. Restez dans votre confort absolu.

– Lors des transitions (assis.e, allongé.e, allongé.e, assis.e…), allez y vraiment en douceur pour ne pas raviver le mal de tête. Prenez tout votre temps pour vous redresser.

Ne vous pressez pas et prenez tout votre temps. Restez en relaxation autant de temps que vous le souhaiterez. Cette posture (que je vous remets ici au cas où elle ne soit pas claire sur le dessin, elle est tellement géniale que ce serait dommage de passer à côté) est magique. Elle permet au corps de se sentir entièrement soutenu et donc de se relâcher entièrement. Si vous avez envie d’y passer une demi-heure (et que vous le pouvez), allez-y !

– Enfin, je ne vous promets pas que cette séquence fera passer un mal de tête. Mais en prenant le temps de se recentrer, de respirer et de se détendre, ça ne peut pas faire de mal.

– Et enfin (pour de vrai cette fois 😉), je précise, mais cela va de soi, que cette séquence ne remplace (ou ne saurait se substituer à) pas un avis médical.

J’espère que vous apprécierez cette séquence autant que moi !

Je vous envoie plein de douceur 🌻

Namaste,

Cindy 💜



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *